La santé mentale et le projet ViaPsY
Santé mentale : le projet ViaPsY Santé mentale : l'équipe du projet ViaPsY Santé mentale : le répertoire du projet ViaPsY

Le projet ViaPsY

ViaPsY est un répertoire pédagogique qui regroupe l’ensemble des dispositifs et des professionnels qui font des propositions de soins, d’accompagnement, ou d’entraide dans le domaine de la santé mentale. Le site internet a été pensé comme un véritable support d’aide à l’orientation pour les particuliers comme pour les professionnels. 

L’équipe ViaPsY 

L’équipe qui coordonne le projet ViaPsY est composée de trois personnes qui ont chacune des temps dédiés exclusivement au projet :

  • Naëma Bellahssan : secrétaire coordonnatrice et étudiante en psychologie. 
  • Lénaïg Maubouche-Kermarrec : infirmière coordonnatrice et titulaire d’un master en sociologie et santé publique.
  • Dr Nicolas Navarro : médecin coordonnateur à la FERREPSY et psychiatre addictologue au CHU de Toulouse.

Les membres de l’équipe travaillent en étroite collaboration avec la cellule de coordination de la Fédération Régionale de Recherche en Psychiatrie et Santé mentale Occitanie (FERREPSY).

 

Financement du projet ViaPsY

Le projet ViaPsY a été validé et financé par l’Agence Régionale de Santé Occitanie (ARS) dans le cadre d’un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens (CPOM) signé entre l’ARS et la FERREPSY Occitanie en 2021. Une partie de l’équipe de la FERREPSY nommée « équipe ViaPsY » coordonne le projet ViaPsY en concertation avec la cellule de coordination de la FERREPSY dans son ensemble. 

ViaPsY est un projet d’intérêt public à visée non lucrative, les financements proviennent exclusivement de fonds publics et il n’y a aucun revenu d’origine publicitaire. 

 

ViaPsY et santé mentale 

La santé mentale est l’affaire de tous et concerne tous les secteurs de la société, nous avons fait le choix d’aborder le projet ViaPsY sous l’angle de la santé mentale. C’est pour cela que des dispositifs et des professionnels à la fois du champ sanitaire, médico-social et social sont présents dans le répertoire ViaPsY

 

Les constats à l’origine du projet ViaPsY

L’offre en santé mentale s’est construite de manière complexe au cours du temps. Celle-ci est souvent difficile à appréhender par le grand public comme par les professionnels, ce qui peut présenter un frein dans la fluidité des parcours et être source d’insatisfaction. Il existe une demande récurrente des acteurs de terrain comme des usagers de clarification et d’information sur l’offre disponible en santé mentale. 

L’enjeu du site ViaPsY est double : améliorer la visibilité de l’offre existante en santé mentale et accompagner la recherche.  

 

Zone géographique ViaPsY

ViaPsY concerne la région Occitanie. La Haute-Garonne a constitué le premier territoire de la mise en place du projet qui est actuellement en cours de déploiement, département par département, sur l’ensemble de la région. Le recueil de données a été pensé de manière la plus standardisée possible afin d’être transposable à d’autres régions, le cas échéant.

 

« Périmètre » ViaPsY

Nous appelons « périmètre » les limites de ce que nous incluons dans le répertoire ViaPsY, c’est-à-dire quels dispositifs et quels types de professionnels nous choisissons d’inclure dans la base de données. L’effet d’un périmètre trop large serait de perdre en spécificité, de diluer les informations pertinentes pour l’utilisateur et donc, de s’éloigner de l’objectif du projet. Nous nous sommes efforcés de faire des choix les plus équilibrés possibles en tenant compte de plusieurs facteurs et en nous appuyant sur l’intelligence collective d’un comité de pilotage dans chaque département (voir méthodologie). 

Ce périmètre peut être amené à évoluer en fonction des discussions avec nos différents partenaires et des modifications de la réglementation française.

 

Responsabilités et garanties de ViaPsY

ViaPsY est un site qui présente des informations sur des ressources existantes en santé mentale et n’a aucune visée promotionnelle. Nous nous efforçons d’être le plus complet et le plus à jour possible dans le champ défini lors des comités de pilotage (voir « périmètre ») sans pouvoir prétendre à l’exhaustivité des ressources utiles.

ViaPsY n’est pas garant de l’accès aux ressources référencées dans son répertoire ni de la qualité du service proposé. ViaPsY ne peut être tenu responsable en cas de litige, quelle qu’en soit la cause, entre un utilisateur du site et une ressource du répertoire.  


Méthodologie ViaPsY

Le recueil des données dans le cadre du projet ViaPsY est fait selon le processus suivant :

1 - Recensement 

La première étape consiste à identifier sur chaque territoire les dispositifs et professionnels de santé mentale à inclure dans le répertoire. Pour ce faire, l’équipe ViaPsY effectue un travail de regroupement de plusieurs sources en utilisant les listes fournies par nos partenaires, les données disponibles en accès libre et un travail de recherche documentaire.

2 - Implémentation dans la base de données

Une fois le recensement effectué, nous créons une fiche par dispositif et professionnel dans notre base de données. Cette base de données est en accès restreint et seuls les membres de l’équipe ViaPsY et le personnel de l’entreprise BSI peuvent y apporter des modifications. 

3 - Vérification des informations

Nous contactons ensuite directement les dispositifs et professionnels, si besoin, pour vérifier et/ou compléter les informations les concernant. 

4 - Mise en ligne

Une fois la fiche validée par l'équipe, elle est rendue disponible et accessible sur le site internet ViaPsY. 

5 - Mise à jour

Nous nous assurons de la mise à jour régulière des données par un système d’alerte et de veille de l’équipe ViaPsY aidée par les acteurs de terrain représentés dans les comités de pilotage (COPIL) de chaque département. 

 

Comité de pilotage (COPIL) ViaPsY

Dans chaque département, nous nous appuyons sur un comité de pilotage (COPIL) constitué d’acteurs en santé mentale de provenances complémentaires : professionnels du sanitaire, médico-social, social, associatif, acteurs de l’action publique, usagers, familles d’usagers et leurs représentants. 

Chaque COPIL se réunit régulièrement au cours de l’année et a pour mission de :

  • Participer à la définition du périmètre d’inclusion du répertoire
  • Faciliter l’implémentation initiale de la base de données
  • Veiller sur l’offre locale
  • S’assurer de la validité des informations
  • Proposer des évolutions d’usage en fonction des besoins
  • Être force de proposition d’évaluation de l’outil

Voici la liste des membres de chaque COPIL départementaux :

Ariège (09)

Anne-Lise Delpy : référente territoriale de l'Ariège, IREPS Occitanie.

Marie-Pierre Fraysse : cheffe de service, Association Addiction France (AAF).

Didier Gaillard : directeur du pôle adulte, ADAPEI 09.

Roseline Mailol : chargée de projet PTSM, délégation départementale de l'ARS de l'Ariège.

Florence Rodez : chargée de projet PTSM, délégation départementale de l'ARS de l'Ariège.

Aveyron (12)

Isabelle Lamour : directrice d'établissements sociaux et médico-sociaux, Fondation OPTEO.

Amélie Layral : responsable développement et projets, dispositif d'appui à la coordination (DAC 12).

Cécile Massol : cadre supérieure de santé, Centre Hospitalier Sainte-Marie.

Sophie Meillac : assistance administrative, dispositif d'appui à la coordination (DAC 12).

Fabrice Pereira : directeur, Maison des Adolescents de l'Aveyron.

Frédéric Petiot : cadre de santé, Unité Médico-Psychologique pour Adolescents (UMPA), Centre Hospitalier de Rodez.

Marlène Salles : coordinatrice CLS/CLSM, Rodez Agglomération.

Gard (30)

Noémi Bonifas Corriol : coordinatrice réseau santé mentale, RESEDA.

Serge Capitaine : directeur CMPP, ADDAP 30.

Béatrice Coste-Seignovert : médecin conseiller technique, Conseil Départementale du Gard.

Alexandra Coussieu Martinez : coordinatrice des projets de parcours - dispositif Phenix, APSH 30.

Marie-Claude Crespin : cheffe de service des SAMSAH Gardois, ADRH - SAMSAH.

Julia Delepierre : inspectrice de l'Action Sanitaire et Sociale, délégation départementale de l'ARS du Gard.

Aveline Jarry : coordinatrice accès à la santé - réduction des inégalités en santé, RESEDA.

Christian Langendorf : bénévole UNAFAM 30. 

Patricia Soler : chargée de projet CODES 30. 

Serge Vannière : délégué UNAFAM Occitanie. 

Haute-Garonne (31)

Najah Al Bazzou : psychologue et sexologue libérale, coordinatrice de la plateforme santé précarité.

Laurence Bertherat : référente territorialisation de la politique régionale de santé et démocratie sanitaire, délégation départementale de l'ARS de la Haute-Garonne.

Emilie Cournet : infirmière de formation, étudiante en master management de la santé, Toulouse Business School (TBS).

Pascale Fine-Lestarquit : chargée de programmes en santé publique, mairie de Toulouse.

Michel Lacan : vice-président de l'association Prévention du Suicide en Midi-Pyrénées (PSMP), membre de l'UNAFAM.

Aubry Lafon : direction de l'activité, des finances et du système d'information du centre hospitalier Gérard Marchant.

Caroline Perisse : directrice des affaires médicales de la clinique psychiatrique d'Aufréry.

Lot (46)

Franck Antetomaso : directeur de l'Institut Camille Miret (ICM).

Julia Dumesnil : coordinatrice PTSM 46.

Michèle Favorelle : déléguée départementale UNAFAM du Lot.

Alison Geranton : cadre d'appui au DAC (dispositif d'appui à la coordination) du Lot. 

Bernard Kierzek : psychiatre, chef de pôle, Institut Camille Miret (ICM).

Pyrénées-Orientales (66)

Laurent Font : coordinateur Plateforme Territoriale d'Appui et de coordination 66.

Anne Guerrier : déléguée départementale UNAFAM 66.

Fabienne Guichard : directrice du Centre Hospitalier et des EHPAD de Thuir.

Isabelle Herbreteau : directrice du Caarud Ascode. 

Anne Joulia : coordinatrice de l'association Des Mains Libres et du GEM de Prades.

Virginie Lafage : cadre référent démocratie sanitaire et Projet Territorial de Santé Mentale, délégation départementale de l'ARS des Pyrénées-Orientales.

Dominique Laurent : présidente de l'association La Maison Bleue.

Viviane Renoir : praticien hospitalier, vice-présidente de l'association Cohérence Réseau.

Fanny Rouquette : coordinatrice Contrat Local de Santé Montagnes catalanes.

Jean-Baptiste Thibert : médecin généraliste, coordinateur de la CPTS AGLY.

Tarn-et-Garonne (82)

Fabrice Caton : directeur de l'établissement Lou Camin, fondation John BOST.

Sarah Ebbo : chargée de mission santé/santé mentale au conseil local de santé (CLS) et conseil local de santé mentale (CLSM).

Arnaud Le Henanff : référent soins de premiers recours, délégation départementale de l'ARS du Tarn-et-Garonne. 

Mustapha Mezerai : chef de pôle de psychiatrie, Centre Hospitalier de Montauban.

Cécile Pessione : directrice du DAC82 (dispositif d'appui à la coordination).

Valérie Soulage : directrice Relience 82.

Anthony Vandries : chargé de projet DAC82 (dispositif d'appui à la coordination).